[Retour la liste]


LES PROFITEROLES ! le 26/12/2009 à 18h55

A tout seigneur tout honneur dit la citation. Arrivé il y a quelques heures à Ghriss, je tiens à lui réserver la chronique de cette semaine même si la fatigue du voyage et l’étroitesse du temps ne vont pas faciliter la réflexion. Mais un engagement reste un engagement, alors je m'y mets.

Avant de vous proposer une charade, je vais vous en rappeler deux.
- Si je vous dis, des habitants noirs dans un palais rouge, vous allez me répondre avec certitude, la pastèque ;
- Et si je vous dis, « Idrkawiyne » (Soufis aux turbans bleus) dans une maison en carton ? Vous allez me répondre sans hésitation: les allumettes !
Mais si je vous dis, des habitants pauvres dans une région riche ?
Là « vous allez rendre votre âne » et vous allez rester bouche bée !
Et pourtant c’est facile à trouver !
C’est Ghriss mes amis !!!!
Eh bien oui, Ghriss au passé riche et au présent pauvre !
Ghriss qui dispose d’une richesse humaine sans égale
Une population multiraciale, courageuse, travailleuse et honnête
Un taux de cadres des plus élevé du pays
Une diaspora appréciée et occupant des postes de responsabilité dans toutes les villes du Maroc
Des étudiants qui se distinguent par leurs bons classements dans diverses écoles supérieures
Un potentiel agricole énorme qui ne demande qu’à être mis en valeur !
Un secteur minier qui n’attend que sa mise en exploitation !
Une activité touristique prometteuse !
Un patrimoine culturel millénaire !
Mais, avec tout ce que je viens de citer, comment se fait-il que les habitants soient pauvres me diriez-vous ?
Je vous répondrais à la manière de ma grand-mère et vous dirais :
Ce n’est pas parce que dans la cuisine on dispose des meilleures épices et que les frigos contiennent légumes, viandes, poissons et fruits que vous étés sûr de dîner et encore moins de réussir une bonne recette!
Les hommes et femmes qui sont derrière les fourneaux doivent être des professionnels, qui savent doser les produits, respecter l’ordre d’introduction des différents ingrédients et temps de cuisson, sinon c'est une préparation sans gout que vous risquez de présenter à ceux qui sont autour de la table!

Je pense que Goulmima est dans la même situation qu’une grande cuisine qui dispose de tout pour préparer, réussir et servir de bon mets, mais dont les grandes toques sont tenues ou sont restées à l’écart.
Donc à défaut de rester sans manger, on ne servira qu’un médiocre repas qui ne fera qu’alourdir les estomacs et causer de bonnes indigestions.

Pour remédier à cette situation qui n’arrange personne et encore moins les jeunes qui vont devoir relever de nombreux défis et faire face à beaucoup de difficultés, je pense que pour reconstruire la maison Ghrissoise sur des fondements solides. il faudrait tout reprendre à partir de la base en impliquant toutes les personnes mues par l’intérêt général et qui aspirent à voir les choses changer.
Je suis certain que de nombreux cadres de la diaspora se manifesteront avant qu’on fasse appel à eux. Il suffirait qu’ils constatent que le redressement s’effectue et que les personnes qui sont chargées de gérer le quotidien des gens ne sont motivées que par l’amour qu’ils portent à leur contrée.

Pour ma génération et celle qui l’a précédée, je dirais qu’elles sont des générations du passé et du présent aussi, mais celles des jeunes sont celles du présent et du futur ! Raison pour laquelle, il faut qu’ils soient impliqués d’une manière ou d’une autre dans tout ce qui est relatif à la région. Ils faudrait leur faire comprendre que ce qui se construit et s’entreprend aujourd’hui sera exploité et utilisé demain et demain leur appartient plus qu’aux autres !

Alors aux jeunes du passé et vieux du présent, et aux jeunes du présent et vieux du futur, je dis que le but nous est commun et se résume en une phrase :
Vivre bien le présent et bien préparer le futur ! Paroles d’Arhhal !

Un bon chef sait réussir de bons plats en mariant le sucré et le salé. Si j'ai choisi de donner a ma présente chronique le titre de ce délicieux dessert que sont les profiteroles c'est parce que non seulement ce met que j’apprécie est fait de chaud et de froid mais aussi de blanc et de noir !

Ainsi va Ghriss
Goulmima le 02/05/2009

[Retour]