[Retour ŕ la liste]


L’EMANCIPATION DES DEMOISELLES le 26/12/2009 à 18h49

Exceptionnellement cette semaine je vais soulever dans ma chronique deux sujets qui me paraissent importants. Le premier auquel le titre fait allusion n'a bien sur rien a voir avec nos charmantes demoiselles qui n’ont pas besoin qu’on les émancipe puisqu’elles le font si bien toutes seules.
Les demoiselles dont je parle sont d’une toute autre beauté puisqu’il s’agit de ces îles éparpillées dans les mers et les océans et qui continuent de subir une forme de colonisation déguisée.
Comme je l’écrit il y a quelques mois dans l’une de mes chroniques, le retrait des forces américaines de l’Irak est inéluctable comte tenu de la crise économique que subit le pays de l’oncle Sam., le contribuable américain ne va pas accepter de supporter le poids du coût de cette guerre en plus en plus de la détérioration de son pouvoir d’achat.
Même chose pour ces petites colonies qui commencent a peser sur les économies des pays qui les administrent. Hier, elles étaient une source de profits avec tout ce qu’elles produisaient, canne sucre, bananes etc. aujourd’hui leurs populations sont en majorité subventionnées et les seuls emplois qui leurs sont offerts sont des emplois de fonctionnaires. Les dernières grèves connues par les départements français d’outre-mer ne sont que le commencement de la fin de leur colonisation. Le temps que cela prendra dépendra plus de la conjoncture économique que d’une volonté politique des pays qui les administrent.
Les derniers événements que la Guadeloupe, la Martinique et la Réunion ont connus, ne sont a mon avis que les prémisses d’un mouvement de décolonisation qui durera ce qu’il durera mais dont l’issue est inéluctablement l’indépendance.
Maillorque, des Canaries, de la Sardaigne, la Sicile, la Corse, finiront toutes un jour par être indépendantes. Ce n’est qu’une question de temps. Le temps qu’il faudra pour que les exigences économiques prennent le dessus sur les exigences politiques.
Et de vous a moi, franchement que «fout» la France à Polynésie pour avoir un département français qui porte le nom de la Polynésie française ?

Voilà pour le premier sujet quant au second, au risque d’irriter quelques lecteurs et de déplaire a d’autres, je ne vais pas m’empêcher de dire ce que je pense.
Vous suivez comme moi ce qui se passe au proche orient et l’inquiétude manifestée par certains pays du golf arabique face aux visées expansionnistes de l’Iran. L’Iraq de Sadam qui était le garde fou n’étant plus la, la percée perse vers le proche orient n’est plus discrète comme elle l’était avant. Le Hamas, Hizb Allah et quelques partis syriens font le jeu des Ayatollahs et occupent le terrain pour eux. La déclaration d’un ex ministre iranien qui a fait du Bahreïn une province iranienne n’est pas du tout fortuite. Je pense que les pays arabes et les pays occidentaux ont compris maintenant l’intention des iranien et que la paix au proche orient n’est plus une nécessite mais une obligation.
J’ai dit une obligation car a moins d’un déclenchement d’une guerre contre l’Iran, la seule alternative pour contrer les visées iraniennes demeure la création d’une alliance arabo-israelienne,
Pour de nombreux pays arabes le choix entre Israël et l’Iran est vite fait. Ils disent qu’ils avaient pu coexister avec les juifs durant des siècles sans problèmes alors que leurs relations avec les Perses avaient connu d’innombrables conflits,
Et si certains disent que choisir entre la fièvre et le choléra, ils opteront sans hésiter pour la fièvre, pour moi, kipa ou turban noir, c’est kif-kif, ce qui fait pencher ma préférence, revient a la gent féminine, car voir demain flâner devant les vitrines de nos villes des "Chmihha" bien maquillées et portant des robes fleuries est de loin plus gai et agréable a voir que des tchadors noirs qui attristent encore plus les tristes et égaient moins les plus joyeux !

Ainsi va Ghriss
Washington le 14/03/2009

[Retour]