[Retour la liste]


A CHACUN SA RAISON ! le 26/12/2009 à 18h44

Il y a plus de deux semaines, soit quelques jours après le déclenchement des bombardements de Gaza par l’aviation israélienne et suite à l’appel du Qatar pour la tenue d’un sommet arabe, j’ai écrit qu’il y a de fortes chances que les leaders arabes n’arrivent pas à se mettre d’accord sur la date et le lieu pour la tenue d'un sommet.
Et si les chefs d’Etats  n’arrivent pas à se mettre d’accord pour une date et pour un lieu de leur rencontre, comment voulez-vous qu’ils se mettent d’accord sur des résolutions qui vont déplaire aux amis américains et européens de certains.
Mais bon, je pensais tout de même que sous la pression de la rue et à la  vue des images transmises par les télévisions, les chefs d'Etats allaient finir par se réunir quitte à clôturer leur sommet par une déclaration bateau, qui viendra s’ajouter aux dizaines de résolutions déjà décidées et restées sans suite.
Dans cette agression, Israël utilise son aviation, sa marine, ses blindés  et son artillerie pour attaquer un territoire de 40 kilomètres de long sur 8 kilomètres de large. Un pays qui de surcroît ne possède ni armée ni armes et dont on a bloqué les issues depuis deux ans. C’est utiliser un pilon à air comprimé pour écraser un petit pois.
Quelle que soit l’issue de cette bataille et quel que soit le nombre de tués palestiniens, le fait d’avoir tenu face à une des meilleures armées du proche orient est une victoire pour les combattants palestiniens.
Même si Israël arrive à supprimer les dirigeants du Hamas par des bombardements, il ne supprimera pas le mouvement Hamas qui sortira de cette bataille plus grandi pour avoir tenu  tête  et résisté à l'armée israélienne.
Revenons à notre sommet qui finalement s’est transformé en trois mini sommets, pour dire que les principales raisons qui empêchent la tenue de ce sommet sont connues ; mais jusqu'à mercredi même si certains ne s’empressaient pas de dire oui à la tenue d’une réunion au sommet, personne n’osait dire qu’il ne participait pas à cette réunion. Ce n’est que mercredi après-midi que l’Egypte déclare ne pas participer au sommet, suivie une journée après par l’Arabie Saoudite et puis après par la Tunisie, avant que d’autres pays leur emboîtent le pas. Inutile de vous dire que les raisons évoquées même si elles différent d’un pays à l'autre ne sont pas convaincantes.
Certains pays ont justifié leur non participation en prédisant que le quorum pour la tenue de ce sommet ne sera pas atteint !
Comment atteindre le quorum si chaque pays au lieu d’annoncer et confirmer sa participation se limite à dire, je n’y vais pas parce que le quorum ne sera pas atteint ?
Mais bon, passons, les couleuvres nous en avons tellement avalées !
Pour ces trois pays, en plus des raisons qui sont connues par tout le monde ils ont en plus une qui leur est propre. Je dirais que pour la Tunisie c’est plutôt à cause des relations d’amitié nouées par les dirigeants de l’OLP et du Fatah  avec les autorités tunisiennes lors du séjour forcé des dirigeants palestiniens dans ce pays. La Tunisie soutient sans réserve l’équipe Abbas et ne voit pas d’un bon œil la prise en force de Gaza par le Hamas même si c’était fait par la voie des urnes.
 
Pour l’Egypte et l’Arabie Saoudite, je pense que la raison de leur refus de se rendre à Doha est tout autre, et c’est ce que je vais essayer d’expliquer ci-après:
Vous savez, la nature est indomptable et la vie crée et impose des événements qui changent le cours de l’histoire.
C’est ainsi que des fortunes se font et se défont, que des empires se forment  grandissent puis se font surprendre par la décadence, deviennent faibles et quelquefois disparaissent. Ces changements font partie de l’évolution de la vie. Et si l’homme ne ressent  pas  directement ces changements c’est tout simplement parce que leurs déroulements  se passent sur une période assez étalée.

Pour rentrer directement dans le vif du sujet, je vous dirais que le refus de l’Egypte, suivi de celui de l’Arabie Saoudite de participer au sommet auquel a appelé l’Emir du Qatar n’est pas étranger à ce que je viens de dire plus haut.
Le refus de ces deux pays trouve son explication dans le basculement du leadership arabe et musulman en faveur du Qatar.
Voilà un petit Etat qui, il y’a un demi-siècle ne pesait rien face à une Egypte qui se considérait comme creuset du panarabisme et du nationalisme arabe et face à l’Arabie Saoudite, pays porte drapeau de l’Islam ; qui surgit du néant et qui en trois décennies arrive à disputer à ces deux pays le leadership arabe et musulman qu’ils avaient toujours eu !
C’est un peu à l’image de deux coureurs de fond qui étaient durant des années des champions de leurs catégories et qui pendant un meeting sportif se voient en train d’être dépassés par un outsider qu’ils pensaient ne pouvoir jamais arriver à les battre.
La différence entre ce qui se passe dans une course sportive et cette affaire de sommet, c’est que dans une course, il est strictement interdit au risque de se faire sanctionner de faire un croche-pied à un adversaire.
Et dans le cas du sommet arabe de Doha, l’Egypte et de l’Arabie Saoudite ne se sont pas empêchés de faire un croche-pied et de tirer le Qatar par le maillot !.
Que l’Egypte et l’Arabie Saoudite refusent de participer au sommet du Qatar pour ne pas déplaire aux USA ou pour se débarrasser du Hamas, il n’empêche que le développement économique et la notoriété grandissante du Qatar à travers le monde les dérangent énormément.
L’Emir a fait de son pays un des plus riches pays du monde, de sa capitale une ville comparable aux meilleures city de la planète, d’Al Jazeera une chaîne qui a déclassé toutes les télés du monde arabe et qui concurrence la CNN américaine ; c’est déjà assez pour être envié et jalousé !
Maintenant, laisser le chemin  libre à ce pays et à son Emir pour prendre le leadership arabe et islamique, ni l’Egypte, ni l’Arabie Saoudite n’accepteront pas facilement d’être détrônés par ce petit poucet du Golf.
 
Indépendamment de ce qui sera décidé lors de ces différents sommets, Israël sera obligé de se retirer de Gaza sans avoir réalisé ses objectifs, la pression internationale est tellement forte suite aux bavures de son armée, que les dirigeants de ce pays vont décider s'il le faut d'un retrait unilatéral dans les jours qui suivent.
Et vous allez voir que ceux qui avaient décidé cette abominable agression contre Gaza, vont voir dans quelques jours qui viennent leur opinion publique se dresser contre eux, pour avoir sali l'image d'Israël dans le monde sans réaliser les objectifs qu'ils s'étaient fixés avant cette attaque !

Ainsi va Ghriss
Agadir le 17/01/2009

[Retour]