[Retour la liste]


NOTRE DETERMINATION FERA PLIER LEUR OBSTINATION ! le 26/12/2009 à 14h27

La semaine passée, notre région a encore une fois vécu des moments difficiles, pour ne pas dire qu’elle a encore une fois frôlé la catastrophe suite aux pluies diluviennes qu’elle a connues.
Une semaine après la vie a repris son train-train comme si de rien n’était et je ne sais pas si les élus et les autorités ont tire des conclusions suite à l’incapacité des buses installées à contenir et à permettre l’écoulement des eaux de pluies ?
Que seraient devenues les habitations et les commerces si les précipitations avaient durées quelques heures de plus ?
Nos responsables ne doivent pas continuer à observer une attitude passive et se contenter de regarder les gens subir.
Nous ne voulons pas attendre que nous soyons sinistrés pour qu’une quelconque commission arrive de Rabat pour constater les dégâts et compatir pour nos malheurs.
Nous ne voulons pas qu'ils viennent demain, nous distribuer des tentes et des couvertures pour nous abriter et nous couvrir contre le froid.
Nous voulons que les responsables anticipent pour nous éviter de connaître ces moments difficiles qu'un homme ne peut souhaiter à quiconque!

Il y a quelques années, lorsque les forces armées américaines et marocaines avaient simulé des manœuvres d’entraînement à Ghriss pour sauver les populations en cas de crue, j’avais écrit dans ce même site: que s’entraîner pour sauver les vies humaines en cas d’inondations est une bonne chose, mais ce qu’il fallait faire était d’entreprendre des actions pour éviter toutes menaces d’inondations ! Pour ce faire et comme nous n'avons rien pour réguler les précipitations de pluies, il ne nous reste plus que la construction  de barrages de retenues.
Qu’importe que ca soit un grand barrage au niveau d’Amssed ou des petits barrages de retenues aux niveaux des grands affluents de Oued Ghriss, ce qui prime c’est la sauvegarde des vies humaines et de mettre à l’abri leurs palmeraies dont  l’érosion des crues emporte à chaque crue des champs cultivés !
Lors de la dernière pluie, en plus de la perte de biens et de cheptel, il y avait perte de vie humaine, une femme et sa femme ainsi qu’un homme ont été emporté par la crue. Alors doit-on attendre les prochaines pluies pour constater impuissants les dégâts que l’oued occasionnera ?
Nous qui sommes en dehors de Ghriss, allons-nous continuer à poser à chaque crue de l'oued la même question qui est : Est-ce que l’oued a fait des victimes ?
La question de la construction du barrage doit être notre principale préoccupation à tous et doit être au-dessus de toute autre considération.
Que nous soyons de gauche, du centre, de droite ou sans appartenance politique, demain «ila kadar Allah », la crue ne fera pas de distinction et ne regardera pas pour qui chacun de nous a voté !
Devant l’obstination de ceux qui refusent de nous écouter et d’écouter leurs consciences, nous devons continuer à faire preuve de détermination jusqu’à ce que le barrage soit construit.
A chaque occasion, nous devons rappeler aux responsables que le premier devoir de l’état est d’assurer la sécurité de ses citoyens et que ces derniers ont droit de vivre dans la quiétude !

Ainsi va Ghriss
Casablanca le 27 septembre 2008

[Retour]