[Retour la liste]


LA PERTE DES VALEURS ! le 26/12/2009 à 14h24

Lorsqu’un peuple, une communauté ou une tribu commencent à perdre certaines valeurs ancestrales qui le caractérisent et qui lui procurent l’estime et le respect des autres, si rien n’est entrepris pour corriger et arrêter cette dérive, cela peut être le début de sa fin.
A Ghriss nous avons une de ces qualités essentielles qui font de l’être un homme, cette qualité a un nom et s’appelle l’honnêteté.

Nos parents n’avaient pas de chèques et ne signaient pas d’effets de commerce pour conclure leurs transactions, une tape sur la main rien qu'en prononçant "Allah irrabah" suffisait pour conclure un achat ou une vente. Le respect de la parole et des engagements pris ne laissait aucun doute quant à leur respect. Ils connaissaient et appliquaient le «justing-time» avant qu’il soit découvert par les Américains et les Européens.
Le mot escroquerie n’existait pas dans le lexique de nos tribus et les histoires y afférentes ne nous sont rapportées que par nos commerçants qui revenaient de Fès, Meknes ou Casablanca.
Depuis quelques temps ce mal méconnu par les nôtres jusqu'à hier a fait son apparition. Et rien que pour cette année trois des nôtres n’ont pas hésité à user de cette pratique indigne et condamnable qui n’a jamais existe dans notre communauté. C’est pour cette raison que je n’hésiterai pas un instant de la dénoncer et à montrer du doigt tous ceux qui essaient de salir l’image que nos parent ont mis des années à façonner.
Le reste de la chronique, je vous le livre à ma manière, « celle de planter les choux »

A Omar qui me dit dans un de ses messages «avoir adoré ma dernière chronique », je dédie cette chronique du mois de chaabane tout en implorant le seigneur de l’écarter du mauvais chemin qui lui fait jouer de mauvais tours à ses concitoyens.

Je sais que Addi Azza comme chacun de nous apprécie les histoires que nous racontaient nos parents en hiver autour de l’âtre. Faut-il encore faire la distinction entre «lakiste» l’histoire qui est le fruit d’une imagination et « Lamjriyte » qui elle, est la narration d’un événement qui s’est réellement produit.
Ce que je vais vous raconter n’est pas un conte, mais la narration d’un événement du même goût que celui de Moha Bout3akazte. (Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire de Ha Assou je les invite à la lire dans la rubrique «brèves d’ici et d’ailleurs ») Peut être vais-je vous éviter d’être déçus par le comportement d'un des nôtres.

Revenons donc à nos moutons et à Lmajriyte n’Omar.

- Le vendredi 11 avril, je recevais un coup de fil d’Omar qui me propose de faire partie de la caravane de la tolérance qui va séjourner du 5 au 20 août au Canada.
- Le samedi 12 avril, il me fait parvenir le message suivant :
« Bonjour Ssi Ouidani
Voici comme convenu la fiche technique de participation à la caravane Tolérance Canada.
Je dois envoyer la liste définitive le mardi 15 avril au soir. Alors si tu es toujours intéressé, je te serais reconnaissant de bien vouloir me renvoyer cette fiche dûment remplie ainsi que les 1900 dhs de ta participation en mon nom et de préférence par wafacash.
Je souhaiterais aussi inviter Ssi Moha Khettouch à participer à cette caravane, peux-tu l'informer de ça.
J'ai adoré ta dernière chronique sur le monde refait à la manière des discussions N'Imi N'ighrem »

Le 16 avril j’envoie à Omar un mandat de 1900 Dh. Apres c’est silence radio jusqu’au 16 juillet, soit 20 jours avant la date du voyage ; et la Omar me téléphone pour dire qu’un sponsor canadien s’est retiré et qu’il est fort probable que le voyage serait annulé. Il me promet de me rappeler vendredi pour m’informer de la décision finale (j’avoue que pour moi je savais à l’avance ce qu’il allait me dire vendredi)

Vendredi donc, Omar me rappelle pour me dire que le voyage est reporté à l’année prochaine, mais il me demande si je veux garder mon inscription ou si je préfère que je sois remboursé dans ce dernier cas il m’enverrait les 1900 Dh le mercredi 22 juillet.

Je lui dis alors que j’opte pour le remboursement !
Et depuis, plus de nouvelles ni des 1900 Dh ni d’Omar qui ne répond même plus a mes appels !

Moi qui pensais qu’à Ghriss nous n’avons que des amandes douces, je me rends compte que nous avons aussi des amandes plus amères qu’une vraie amende.
Omar qui tire son nom de famille de ce fruit sec que nous apprécions croquer accompagné d’un verre de thé à la menthe fait partie des ces amandes que votre palais refuse de laisser passer.
Je ne sais pas le nombre de personnes que Omar semble avoir arnaquées mais qu’importe si au lieu de nous faire voyager en avion, il nous a emmenés en bateau. Pour lui, certainement faire voler les gens ou les voler, c’est du Kif Kif.
Et dire, qu’il y a quelque mois notre Omar voulait prendre la tète d’un parti politique ! Et si c’était pour arnaquer plus d’un, je dirais que le PDAM l’a échappé belle ! !

Si je vous raconte cette histoire, c’est pour deux raisons, la première c'est de vous épargner des mauvais tours de la part de certains apprentis arnaqueurs qu'il faut dénoncer sans hésitation, la seconde c'est pour qu'en retour vous me disiez ce que vous pensez de ma façon de raconter Lmjriyate !

Ainsi va Ghriss
Goulmima le 17/08/08

[Retour]