[Retour la liste]


IMAZIGHEN, SONT-ILS DE MAUVAIS STRATEGES ? le 26/12/2009 à 14h04

Si l’histoire, le passé et le présent des Imazighen ne laissent de doute quant à leur courage et à leur opiniâtreté, ils mettent aussi en évidence, pour réaliser leurs projets ou atteindre leurs objectifs leurs faiblesse et leur médiocrité dans l’élaboration de bonnes stratégies .
Je ne veux prendre comme exemple que l’échec essuyé dernièrement pour la création et la reconnaissance par les autorités du parti Amazigh !
La stratégie choisie est loin d'être une approche intelligente. A moins que l’appellation choisie à ce parti était préméditée pour justement justifier son interdiction !
La question reste posée ! Sinon pourquoi alors avoir choisi une appellation qui aux yeux même d’un non juriste n’a aucune chance d’être acceptée ?
C’est tendre sa joue pour être bien giflé, et c’est ce que Abbas et son équipe ont fait, qui après avoir marqué l'essai en suspendant ce parti, ont transformé l'essai en faisant prononcer sa dissolution par un tribunal !

Défendre l’Amazighité ne se limite pas dans le choix d’une appellation. On aurait pu l’appeler Parti du soleil ou Parti de la lumière, qu’importe l’appellation si on met en évidence dans les articles de ses statuts la place que doit prendre l’Amazighité dans les rouages de la société marocaine et en incluant dans son programmes des actions permettant d’atteindre cet objectif.
Essayer de réinventer la roue est bête et n’est qu’une perte de temps ! Mais inventer une roue en forme de carré est débile ! Car la chute est inéluctable !

Les Fassi, Jdidi, Kadiri, Osmane et qui sont de bons stratèges n’avaient pas appelé les partis qu’ils avaient créés Parti Fassi, Parti Doukkali, Parti Chaoui ou Parti de l’Oriental. Tous ces partis avaient choisi des appellations qui veulent à la fois tout dire et ne rien dire. L’essentiel c’est qu’ils soient crées et reconnus. Le reste se travaille tranquillement en coulisses loin des regards et des projecteurs des médias.

Mais doit-on se limiter à ne faire des reproches qu’aux initiateurs de ce projet de création d’un Parti Amazigh alors que des Imazighen continuent de militer dans des partis qui ne reconnaissent pas leur identité et leur culture ?
N’est-il pas aussi aberrant de voir des cadres amazighs se targuer d’être parmi les dirigeants ou dans les conseils régionaux des partis qui refusent que Tamazight soit reconnue comme langue officielle au même titre que l’Arabe ?

Et pourquoi les « Harakate al Moutaharika » et leurs députés et conseillers n’ont jamais présenté d’amendements ou de projet de loi ni levé le petit doigt pour défendre cette langue au parlement ?
Ils font de Tamazight leur cheval de bataille qu’ils oublient dans son l’étable des mois et des années et ne le sortent de son box que lorsqu’ils se sentent écartés ou que leurs intérêts sont menacés !

Hier c’étaient nos parents enturbannés qu’ils faisaient venir de la campagne à Rabat pour impressionner et se faire servir auprès du Makhzen, A défaut de nous avoir à la place de nos parents, ces arnaqueurs des temps modernes veulent utiliser notre identité et notre culture comme monnaie de change avec lui !

C’est vrai que ce n’est pas aux vieux singes qu’on apprend la grimace, mais personne ne prend plus les grimaces d'un vieux singe au sérieux, car elles ne font même plus rire !

Ainsi va Ghriss
Agadir le 03/05/2008

[Retour]