[Retour la liste]


LES RACINES DU MAL ! le 26/12/2009 à 13h54

Suite aux événements que notre pays a connu ces derniers temps, avec la découverte d’armes de guerre et l’implication supposée de personnes occupant des postes de premiers ordres dans la hiérarchie de certains partis politiques, tout en me réjouissant que les hommes de la sécurité de notre pays ont pu découvrir et déjouer les plans de ceux qui planifiaient des actes terroristes, il me semble qu’il est temps de prendre le taureau par les cornes quitte à déplaire à certaines personnes.
Prendre le taureau par les cornes pour moi se résume en une seule phrase : Dissoudre et interdire tout parti politique se référant ou se réclamant d’une appartenance religieuse ou ethnique.

Ni l’islam, ni le Judaïsme ou le Christianisme ne peuvent être utilisés à des fin politiques. L’Arabité et l’Amazighité appartiennent à tous les marocains et ne doivent servir à des partis en manque d’arguments pour attirer plus d’adhérents.
Cette anarchie vers laquelle certains veulent entraîner notre pays doit être combattue. Des règles de sécurité et des lignes rouges à ne pas dépasser doivent être mises en place,
S’arrêter dans un feu rouge même si vous êtes seul à circuler est certes contraignant, mais il vous met à l’abri d’un éventuel télescopage lorsque la circulation devient dense !
Notre pays a vécu pacifiquement des siècles avec son islam tolérant et modéré ainsi qu’avec ses différentes composantes ethniques sans que cela n’ait jamais posé un quelconque problème.
La diversité qui est une richesse doit nous unir et non nous séparer.

Ce qui se passe dans certains pays même s’il nous affecte, ne doit pas nous pousser jusqu’à hypothéquer ou mettre en danger la sécurité et la stabilité de notre pays.
S’il faut aider, commençons par aider les nôtres qui nous sont proches. Les réfugiés, les nécessiteux, ceux qui manquent de soins de routes pour se déplacer ne sont qu’à quelques centaines de kilomètres de nos grandes villes et ceux là qui souffrent en silence et qui n'ont jamais désespéré qu'on leur vienne en aide, ne demandent pas que leur silence soit rompu par Au lieu de regarder ce qui se passe au Moyen-Orient et de s'inspirer de ceux qui s'entretuent pour des idéologies ou pour des appartenances tribales, les marocains feraient mieux de prendre exemple des européens et plus particulièrement de nos voisins espagnols et portugais, qui étaient ils y a quelques décennies au même niveau de développement que nous, mais qui ont pu attacher leurs pays au train des nations développées.

Ainsi va Ghriss
Agadir le 23/02/08

[Retour]